La nouvelle dimension

Lancement du projet de reconstruction du siège du MENFP

Lancement du projet de reconstruction du siège du MENFP

La maquette du nouvel édifice du ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP), a été présentée, le mardi 12 janvier 2016,  par l’architecte William Kénel-Pierre, à l’hôtel Marriott. Les travaux de reconstruction vont démarrer en mars prochain. Ils doivent coûter 12 millions de dollars américains, dont 8 millions décaissés par la Banque interaméricaine de développement (BID) et 4 millions en provenance du Trésor public. Le bâtiment, indique-t-on, devra être prêt d’ici à la rentrée académique 2017-2018.

Le siège s’étendra sur 8 000 m2 et possède une capacité globale d’accueil de plus d’un millier de personnes. Ce siège de quatre niveaux sera doté, entre autres, d’une grande salle de conférence pouvant contenir plus de deux cents personnes, un amphithéâtre d’une capacité d’accueil de 250 personnes, des blocs sanitaires, une cafétéria, des bureaux modernes et un parking pouvant accommoder 88 véhicules.

Ce projet qui,  selon le ministre de l’Éducation nationale, Nesmy Manigat, devrait se matérialiser d’ici les deux prochaines années, doit être cofinancé par  l’État haïtien et la Banque interaméricaine de développement (BID). 

Si tout s’exécute comme prévu, le siège reconstruit du ministère sera un complexe de trois bâtiments. L’objectif, si l’on en croit M. Manigat, est de donner au personnel de l’institution un cadre de travail digne d’un fonctionnaire de l’État. Cette infrastructure, poursuit-il, sera de nature à le rendre plus efficace dans l’optique de continuer à promouvoir  une éducation de qualité sur l’ensemble du territoire national.

Le chef de l’État en a profité pour se décerner un satisfecit pour les réalisations dans le secteur de l’éducation. En plus de la construction d’écoles, de la régularisation du statut des professeurs, de l’accompagnement des étudiants de l’Université d’État d’Haïti  et du Programme de scolarisation universelle, gratuite et obligatoire, le président a fait mention de 18 centres de formation professionnelle construits ou en train d’être construits sous son administration. « Je tiens à réaffirmer que ce secteur a été ma plus grande priorité depuis mon ascension à la tête de l’État », soutient le président.

Profitant de la présence des parlementaires, le chef de l’Exécutif demande aux nouveaux parlementaires de statuer sur le projet de loi relatif au Fonds national de l’éducation en souffrance dans les tiroirs du Parlement.

Source: Lesly Dorcin

A lire aussi...

Demandez une musique

Donnez vie à votre musique préférée en la boostant pour qu'elle atteigne les sommets du Top 10 de notre site. Montrez votre soutien à vos artistes favoris et faites entendre votre voix en propulsant leurs morceaux préférés vers la reconnaissance qu'ils méritent.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.