Loi électorale : Martelly confirme ses désaccords

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp

Loi électorale : Martelly confirme ses désaccords

Michel Martelly confirme que son cabinet juridique fait un examen minutieux des 246 articles du projet loi électoral. Alors que des parlementaires et des responsables politiques envoient des mises en garde contre des changements dans le texte avant qu’il arrive au Palais Législatif, M. Martelly prend position contre la mise à l’écart des partis politiques des bureaux au profit des représentants de la société civile.

Le président fait état de diverses autres objections comme la suppression du poste de directeur général du Conseil Electoral et son remplacement par un directeur exécutif.

En ce qui a trait au retard enregistré dans le lancement de la machine électorale, Michel Martelly envoie la balle dans les pieds du Collège Transitoire du Conseil Electoral Permanent (CSPJ). Toutefois, il suggère la reconduction de la loi de 2008.

« S’ils sont pressés, qu’ils utilisent la loi électorale de 2008 », soutient le président Martelly.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi...