Le Consortium des Partis Politiques blâment les sénateurs Bien-Aimé et Jean Charles

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp

Le Consortium des Partis Politiques blâment les sénateurs Bien-Aimé et Jean Charles

Le Consortium national des partis politiques dénonce les sénateurs Jean-Baptiste Bien-Aimé et Moise Jean-Charles qui, selon Fednel Monchéry, profèrent des accusations à tout bout de champ et sans fondement.

Le responsable de la Plateforme Repons Peyizan dit qu’il ne pardonnera pas à ces parlementaires certaines déclarations intempestives et maladroites. Par exemple, Selon Fednel Monchéry, Jean-Baptiste Bien-Aimé a montré Rudolph Boulos du doigt dans une affaire de corruption sans avoir pu prouver ses allégations.

Moise Jean-Charles n’a pas attendu le résultat de l’autopsie du cadavre pour affirmer que le juge Jean Serge Joseph a été empoisonné, déplore Fednel Montchéry.

Le responsable politique rappelle à ces parlementaires qu’ils sont « des personnes morales » et qu’ils doivent prêcher par l’exemple.

M. Montchéry demande par ailleurs aux commissions enquêtant sur les circonstances entourant le décès du magistrat le 13 juillet dernier de ne pas se laisser prendre au piège des accusations sans justification pour pouvoir fournir un travail équilibré.

Laisser un commentaire

A lire aussi...