Les élections passent par le dialogue, selon Martelly

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp

Les élections passent par le dialogue, selon Martelly

Le président Michel Martelly a appelé jeudi l’opposition au dialogue pour l’organisation des élections, dont la tenue d’ici la fin de l’année, paraît compromise en raison de profonds désaccords dans la classe politique.

Au lendemain d’une première invitation boudée par la majorité des ténors de l’opposition, Michel Martelly a réitéré sa volonté de rencontrer les dirigeants des principaux partis pour discuter de l’organisation de sénatoriales partielles et de municipales. «La porte au dialogue n’est pas fermée. Les problèmes sont nombreux, nous devons les résoudre ensemble», a dit M. Martelly qui énumère les difficultés liées à la tenue des élections en Haïti.

Plus de 35 millions de dollars sont nécessaires à l’organisation de ce scrutin alors que de nouvelles législatives partielles sont prévues en 2014. Les États-Unis ont promis 10 millions de dollars d’aide, l’Union européenne, la France, le Brésil et le Japon ont également fait des promesses, se plaint le président Martelly.

«Est-ce que le pays peut s’offrir des élections chaque année? Est-ce que les partis politiques ont la capacité de faire face à des échéances électorales si rapprochées dans le temps? Ensemble nous devons pouvoir répondre à ces questions», a insisté le président Martelly.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi...