POHDH dénonce plus de 480 morts en trois ans

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp

POHDH dénonce plus de 480 morts en trois ans

Dans un rapport rendu public, le mercredi 25 septembre, la Plateforme des organisations Haïtienne des Droits Humains attire l’attention sur les actes de violences, d’agression et de corruption perpétrés dans le pays au cours des trois dernières années. 483 personnes ont été tuées par balle, 61 à l’arme blanche et 43 par lapidation, rapporte la PODH, qui montre du doigt les forces de l’ordre.

La POHDH dénonce par ailleurs la subordination du Parlement à l’Exécutif, la corruption de l’appareil étatique et les manœuvres déloyales du président de la République qui affaiblissent les partis politiques.  Elle s’élève aussi contre la dépendance du pouvoir judiciaire qui donne libre cours à l’impunité et au banditisme.

Par ailleurs, la POHDH préconise des élections libres, honnêtes et démocratiques en vue des dirigeants responsables, espérant que la communauté internationale jouera sa partition. L’organisme des droits humains s’attend également à ce que la constitution haïtienne et les valeurs républicaines et universelles soient respectées.  

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi...