Jean-Marie Guillaume blanc comme neige

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp

Jean-Marie Guillaume blanc comme neige

La Cour supérieur des comptes et du contentieux administratif (CSC/CA) lave le directeur général du Conseil national des télécommunications (CONATEL) de tout soupçon de corruption. Un audit du tribunal administratif révèle que M. Guillaume a fait une gestion saine du CONATEL.

 La CSC/CA rejette ainsi les accusations de la Commission Travaux publics, transports, communication et énergie du Sénat de la République selon lesquelles Jean Marie Guillaume aurait utilisé en dehors de la loi plus de 30 millions de dollars des fonds collectés des appels internationaux entrants pour le compte du programme PSUGO.

Jean-Marie Guillaume, qui salue ce rapport d’audit, déclare que désormais le dossier de corruption est fermé et que le cap est mis sur la poursuite des objectifs de l’instance de contrôle du système des télécommunications haïtien.

Parmi les perspectives annoncées, la portabilité des numéros, l’agenda de transition de l’analogie au numérique et l’évaluation du niveau de radiation des antennes dont certaines sont érigées sur les toits de maisons habitées.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi...