signal-logo

player-onplayer-on
ON AIR 24/24

Numéros de téléphone:
(509) 47.14.22.64 | +1.305.407.2119
Politique

Le Barreau de Port-au-Prince va-t-il trop loin ?

Radio Signal FM
Microphone

Le Barreau de Port-au-Prince aurait dû épuiser tous les recours disponibles avant d’observer son mot d’ordre de grève qui paralyse toutes les activités au niveau du Tribunal de Première instance de Port-au-Prince, selon Me. Pierre Michel Brunache.

L’homme de loi, qui dit appuyer ce mouvement, se questionne sur la capacité des grévistes à résister, tenant compte de la situation économique des avocats et du fait que ces derniers sont chargés de dossiers tant civil que pénal.

Par ailleurs, Me. Pierre Michel Brunache estime que le Barreau a tort de se cacher derrière une position politique pour sacrifier  le commissaire Francisco René.

« Les  récentes déclarations du commissaire du Gouvernement traduisent la volonté de ce dernier de revenir à l’époque de la dictature », se plaint le docteur Turnep Delpé.

Le dirigeant du Mouvement Patriotique de l’Opposition Démocratique croit que les agissements  du chef du parquet du Tribunal de Première Instance de Port-au-Prince, comme lors de l’arrestation de Me. André Michel le 22 octobre 2013, sont de nature à mettre en péril la liberté d’expression et celle de la personne.

Le leader du PNDPH admet que le recours à la grève était le seul moyen dont disposait le Bâtonnat de Port-au-Prince pour faire entendre raison à Me. René.

Le député Sadrac Dieudonné, qui se demande pourquoi Me. Francisco René est toujours contesté partout où il passe, affirme qu’il comprend mal que le commissaire Francisco René ait menacé d’arrêter le Bâtonnier, Carlos Hercule.

Pour le député Dieudonné, les supérieurs de Me. René devraient déjà le mettre à pied.

Le Barreau de Port-au-Prince va-t-il trop loin ? was last modified: by
signal_logo_sL01
Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

signal_logo_sL01

Actualités à la une

To Top