signal-logo

player-onplayer-on
ON AIR 24/24

Numéros de téléphone:
(509) 47.14.22.64 | +1.305.407.2119
Police

18 ans après, quel bilan pour la Police Nationale d’Haïti

Radio Signal FM
18-ans-pnhart

La Police Nationale d’Haïti a célébré ses 18 ans d’existence le mercredi 12 juin 2013 à travers des cérémonies eucharistiques et mondaines organisées dans tout le pays. Dans l’Académie de Police, à Frères, les plus hautes autorités du pays étaient présentes pour fêter avec une institution qui a besoin du support de tous. Le président Michel Martelly, le Premier Ministre, Laurent Lamothe, des membres du gouvernement, des représentants de la société civile et de la communauté internationale ont fait le déplacement pour rendre hommage aux policiers haïtiens.

Parmi les interventions les plus marquantes, celle du directeur général, Godson Orélus qui tournait autour d’un bilan mitigé compte tenu des carences qui affectent le fonctionnement de l’institution. Si la période 2001-2003 est connue pour son instabilité (4 directeurs généraux) exprimé dans l’amateurisme, le désordre, la violation de la loi et des règlements internes, la corruption, l’insubordination et le clientélisme, celle de 1997 et 2000, bien qu’elle était aussi celle de la désillusion, est présentée par Godson Orélus comme l’âge d’or de l’institution policière sur le plan organisationnel. C’est au cours de cette période que la PNH s’est dotée de ses principales structures dont CIMO, GUPNH ou SWAT-TEAM, BRI, BAC, Garde-côtes, entre autres.

Godson Orélus s’est réjoui que depuis 2004, la Police Nationale se remet sur « les rails du développement et du professionnalisme ». Cette vision d’une institution publique compétitive, attentive aux besoins des citoyens et soucieuse de s’améliorer et d’améliorer les services offerts à la population se poursuit, a promis le chef de la PNH.

Godson Aurélus a précisé les trois grands axes de cette vision de développement, à savoir, le renforcement de l’effectif, la formation continue du personnel, la modernisation des infrastructures.

Dans son discours, le président Michel Martelly a salué le travail des policiers. Il a aussi rappelé que « la PNH constitue l’un des piliers essentiels sur lesquels repose la mise en place de l’Etat de Droit que j’entends instaurer », ajoutant qu’elle « est l’un des facteurs primaires du climat de confiance que je suis en train de créer ».

Michel Martelly a pris l’engagement au nom de son administration de « doter la Police Nationale d’Haïti des moyens lui permettant de faciliter son travail ».

Le Premier Ministre Laurent Lamothe a tenu à remercier la PNH pour les sacrifices consentis au cours de ses 18 ans en vue d’assurer la sécurité de la population. Lui aussi a pris l’engagement d’œuvrer au renforcement du corps de police qui doit passer à 15 mille agents d’ici à 2016.

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Actualités à la une

To Top
Informez-vous tous les jours et à chaque instant sur Signal FMLISTEN LIVE
+