La manifestation s’est soldée par 31 arrestations au Cap-Haitien

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp

La manifestation s’est soldée par 31 arrestations au Cap-Haitien

Environ 31 personnes dont un mineur de 6 ans auraient arrêtés dans la soirée du 18 au lundi 19 novembre par la police du Cap-Haitien, a informé mardi la directrice exécutive de l’institut mobile d’éducation démocratique (IMED), Kettly Julien.

Selon Mme Julien, ces personnes sont accusées de trouble à l’ordre public.

Les prisonniers ont été grièvement battus et leur condition de détention est très précaire. Les arrestations ont été effectuées notamment dans les cités de Conasa, Shada et Barriere Bouteille.

Kettly Julien dit regretter que l’IMED ne dispose pas des moyens nécessaires pour accompagner ces prisonniers, mais elle promet que l’institution veillera au respect de leurs droits.

Par ailleurs, Mme. Julien informe que 6 personnes ont été blessées par balles par des agents de l’UDMO lors de la manifestation. Le blessé le plus grave avait reçu 3 projectiles au pied.

A Port-au-Prince, les autorités policières affirment avoir dénombré environ une dizaine de blessées par balles ; des entreprises auraient été aussi victimes, lors de la manifestation de l’opposition. Toutefois, aucune arrestation n’a été effectuée, selon le porte-parole de la PNH, Frantz Lerebours.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi...