Haïti et les Nations-Unies disent non contre les violences faites aux femmes et aux filles

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp

Haïti et les Nations-Unies disent non contre les violences faites aux femmes et aux filles

Les Nations-Unies ont commémoré le lundi 25 novembre la Journée Internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes autour du thème « élimination de la violence sexuelle et à l’encontre des jeunes filles à l’école ». Elles ont profité pour lancer une série d’actions militantes qui durent 16 jours, soit du 25 novembre au 10 décembre, date de la Journée des droits de l’homme, où l’ONU fera un effort spécial pour s’organiser et combattre la violence contre les femmes, qui est une violation abjecte des droits de l’homme », selon un.org.

A l’occasion, le Secrétaire Général de l’ONU, Ban Ki-Moon salue les voix qui ne cessent de s’élever contre cette violence, qui « touche près d’une femme sur trois au cours de sa vie ».

« Je salue l’action des dirigeants qui s’efforcent, par leur action législative et par un changement des mentalités, de contribuer à cette cause. Je rends également hommage à tous ces héros qui, partout dans le monde, aident les victimes à se rétablir et à devenir des agents de changement », déclare le patron de l’ONU, qui dénonce les atrocités que subissent les femmes en République Démocratique du Congo.

En Haïti, c’est sur le thème « Ann konnen lambi rasanbleman pou derasinen tout kalite vyolans sou fanm ak tifi, nou tout dakò » que la journée internationale pour l’élimination des violences à l’égard des femmes a été observée. Jusqu’au 10 décembre, le Ministère à la Condition Féminine et aux Droits des Femmes va sensibiliser tout un chacun les violences faites aux femmes et leurs conséquences néfastes sur les filles et sur la société en général. En ce sens, la ministre Marie Yanick Mézile estime nécessaire de renforcer les dispositions d’ordre juridique et institutionnel  en matière de protection des droits de la femme.

18780cookie-checkHaïti et les Nations-Unies disent non contre les violences faites aux femmes et aux filles

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi...