Simon Dieuseul Desras a péché, selon Wencesclas Lambert

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp

Simon Dieuseul Desras a péché, selon Wencesclas Lambert

Desras-Simon-Dieuseul

Le président du Sénat haïtien aurait été destitué si cette institution ne manquait pas un tiers de ses membres, déclare le sénateur Wencesclas Lambert. L’élu du département du Sud-est désapprouve la démarche de son président Simon Dieuseul Desras auprès du président du Sénat chilien.

Dans sa correspondance, le président du Grand Corps haïtien aurait souhaité l’intervention armée du Chili au cas où la situation se serait détériorée sur le terrain.

« Il est anormal que le sénateur Desras écrive au président du Sénat chilien pour demander que l’armée de ce pays vienne destituer le gouvernement légitime d’Haïti », déplore Wencesclas Lambert.

L’élu du département du Sud-est fait savoir que suite à cette correspondance, l’ambassadeur chilien a été rappelé alors que le parlement de cet Etat sud-américain statue sur la demande du chef du Sénat haïtien.  

19320cookie-checkSimon Dieuseul Desras a péché, selon Wencesclas Lambert

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi...