Impossible pour la Cour constitutionnelle dominicaine de recevoir la CIDH

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp

Impossible pour la Cour constitutionnelle dominicaine de recevoir la CIDH

Les représentants de la Commission interaméricaine des droits de l’homme (CIDH), en visite au pays voisin pour enquêter sur les implications de l’application du verdict 168-13 de la Cour Constitutionnelle dominicaine, déclarent que leur mandat ne consiste pas à rencontrer  la Cour sur la portée de sa décision jugée raciste et inhumaine.

Selon Rose-Marie Belle Antoine de la commission de la CIDH, citée par le quotidien dominicain Hoy, les membres de la délégation dépêchée en République Dominicaine peuvent lire et analyser par eux-mêmes la sentence.

La Commission a parlé en ces termes face au refus de la Cour Constitutionnelle, le 29 novembre, de rencontrer les membres de l’organisation internationale dont le mandat est de procéder à une enquête nationale sur les cas des Dominicains d’ascendance étrangère touchés par le jugement. La sentence « suffit en soi », avait déclaré la Haute Cour dans une correspondance adressée au chancelier Carlos Morales Troncoso dans laquelle elle a demandé de transmettre à la délégation de la CIDH « son impossibilité de la recevoir ».

Entre-temps, le processus de réception des plaintes se poursuit dans plusieurs villes et bateys dominicains. Plusieurs milliers de personnes d’ascendance haïtienne ont présenté leur cas devant la CIDH.

Dans les principaux bateys déjà visités, la commission déclare que les conditions de vie des gens sont très précaires. 

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi...