Des élections générales en 2014 passent par la démission de Martelly

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp

Des élections générales en 2014 passent par la démission de Martelly

Réagissant aux déclarations du président de la République qui décrète l’année 2014, celle des élections, le responsable du MNP-28, Déjean Bélizaire, croit que c’est une obligation pour l’exécutif d’entreprendre toutes les démarches en vue de trouver des fonds nécessaires à la réalisation des élections. Le représentant de l’Artibonite à la 45ème législature haïtienne se montre vivement préoccupé par la tenue de ces joutes.   

Dieudonne Saincy, de la Plateforme INITE, dit constater que le président Martelly s’efforce de changer de discours bien que les paroles ne concordent pas toujours avec les actes, nuance-t-il. M.  Saincy rappelle que le premier citoyen de la nation avait déclaré l’année 2013, celle de l’environnement sans poser un acte favorable.

En outre, le porte-parole de la plateforme politique INITE s’interroge sur les vraies intentions du président Martelly eu égard aux élections. A ces yeux, le CTCEP n’a pas les prérogatives constitutionnelles pour organiser les scrutins. INITE entend rester mobilisée, indique Dieudonne Saincy.

Mirlande Hyppolyte Manigat, qui s’étonne que le chef de l’Etat n’ait pas tiré à boulets rouges sur les parlementaires, le 13 janvier, dit croire que Michel Martelly doit démissionner de son poste de président de la République s’il entend réaliser des élections à tous les niveaux en 2014. La démission du chef de l’Etat assainirait la vie politique et   donnerait lieu effectivement à des élections générales, comme le souhaiterait Martelly, précise Mme Manigat.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi...