Les CIN seraient manipulées

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp

Les CIN seraient manipulées

Les contrats conclus entre l’exécutif haïtien et des firmes vénézuéliennes pour la réalisation des cartes d’identification nationale sont  entachés d’irrégularités, dénonce Anthonald Mortimé. Le secrétaire exécutif de la plate-forme des organisations haïtiennes de défense des droits humains(POHDH), qui confirme la réputation frauduleuse de ces firmes,  indique que des manœuvres sont orchestrées au sein de l’Office nationale d’identification (ONI) pour  manipuler le vote des électeurs.

M. Mortimé exprime aussi ses appréhensions par rapport au vote électronique prôné par les autorités concernées. Il s’interroge sur les compétences des experts haïtiens et étrangers en ce qui a trait au comptage électronique des bulletins de vote.

En outre, Anthonald Mortimé dénonce ce qu’il appelle « la mauvaise utilisation des Cartes d’Identification dans le cadre des programmes sociaux mis en branle par le pouvoir.

Le représentant de la POHDH, Anthonald Mortimé, juge important que l’exécutif arrive à mettre en place un mécanisme devant faciliter le dialogue national entre les acteurs concernés en vue d’éviter une crise socio-politique sans précédent dans le pays.

Laisser un commentaire

A lire aussi...