Le dialogue inter-haïtien est lancé sans MOPOD et sans Lavalas

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp

Le dialogue inter-haïtien est lancé sans MOPOD et sans Lavalas

La cérémonie inaugurale du dialogue inter-haïtien a eu lieu, le vendredi 24 janvier, à Pétion-Ville sous les auspices de la Conférence Épiscopale d’Haïti. Des responsables politiques, des parlementaires et des représentants de l’Exécutif y ont pris part.

Dans son discours de circonstance, le président de la Conférence Épiscopale d’Haïti, le cardinal Chibly Langlois, a insisté sur le changement que ce dialogue est susceptible d’apporter. Le prélat a déclaré que la solution au problème haïtien doit être haïtienne. Il dit attendre que les discussions débouchent sur un accord.

Le président Michel Martelly a remercié les acteurs pour leur dévouement à ce dialogue. Il a insisté sur le fait que ce sont les Haïtiens qui en prennent l’initiative. Le chef de l’Etat dit compter sur la bonne volonté des acteurs pour trouver une issue à l’impasse.

Edmonde Supplice Beauzile, qui a pris la parole au nom des partis politiques, a rendu hommage à la Conférence Épiscopale pour avoir entrepris la démarche de réunir les Haïtiens autour d’une même table. L’ancienne sénatrice a exprimé son bonheur de voir que la communauté internationale ne tient pas le devant de la scène dans cette initiative. La présidente de la Fusion des Sociaux-démocrates, qui a affirmé que le dialogue est la seule voie à une entente, a souligné que les partis politiques ne sont pas motivés par des postes politiques.

Le sénateur Steven Benoit a lancé un appel au Mouvement Patriotique de l’Opposition Démocratique et à l’Organisation Politique Fanmi Lavalas pour qu’ils rejoignent la table des négociations. M. Benoit, qui a pris la parole au nom du parlement, dit espérer que les discussions aboutissent à un accord sur des élections honnêtes en 2014. Il croit que ce dialogue est l’occasion pour les Haïtiens de se rattraper.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi...