Haïti – République Dominicaine : mise en garde du GARR

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp

Haïti – République Dominicaine : mise en garde du GARR

L’Etat haïtien ne doit pas négocier la dénationalisation des Dominicains d’origine haïtienne avec les autorités dominicaines, estime la plateforme GARR.

Ce regroupement d’organisations de la société civile préconise que l’Etat haïtien condamne et exige fermement l’annulation de l’arrêt 168-13 du tribunal constitutionnel dominicain comme condition de signer un quelconque accord.

Le Père Yves Edmond estime normal que l’Etat dominicain cherche à régulariser la situation des migrants en situation irrégulière. Toutefois, il met en garde contre toute confusion d’intégrer les Dominicains déclarés apatrides dans ce programme.

« GARR prend note que l’Etat dominicain a publié un document qu’il appelle « Plan de Régularisation d’étrangers en situation irrégulière dans le pays ». Ce plan est nécessaire pour les migrants non irréguliers. Mais, nous devons éviter de tomber dans la confusion de le présenter comme celui qu’il faut pour les Dominicains victimes de la sentence 168-13 et celui qui concerne la régularisation du statut de migrants des étrangers illégaux », écrit la plateforme.

Par ailleurs, GARR encourage les autorités haïtiennes à doter les travailleurs haïtiens de document d’identité qui leur permettra d’intégrer le processus de régularisation, conformément à l’engagement pris avec les Dominicains, le 7 janvier 2014.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi...