signal-logo

player-onplayer-on
ON AIR 24/24

Numéros de téléphone:
(509) 47.14.22.64 | +1.305.407.2119
Culture et loisirs

Décès de l’auteur de « Chronique d’une mort annoncée»

Radio Signal FM
Microphone

Prix Nobel de littérature en 1982, Gabriel Garcia Marquez est mort, le jeudi 17 avril. Ce chroniqueur du continent sud-américain venait d’avoir 87 ans et laisse une œuvre truculente, tellurique et tropicale.

Agé de 87 ans, il se trouvait dans un état de santé “très fragile” dans sa maison de Mexico, avait indiqué lundi 14 avril sa famille après des informations de presse affirmant le même jour que l’écrivain était à nouveau atteint d’un cancer. “Son état est stable bien qu’il soit très fragile et il y a des risques de complications liées à son âge”, avaient indiqué dans un communiqué son épouse Mercedes Barcha et ses fils Rodrigo et Gonzalo.

Le 8 avril, l’écrivain avait quitté un hôpital de la ville de Mexico dans un état qualifié de “délicat” après huit jours de traitement pour une pneumonie. Le quotidien mexicain El Universal, citant des “sources dignes de foi”, avait indiqué que le cancer lymphatique dont avait été victime l’écrivain il y a quinze ans était réapparu et s’étendait maintenant aux poumons, aux ganglions et au foie. Selon le journal, la famille et les médecins avaient conjointement décidé de ne pas soumettre Garcia Marquez à un traitement oncologique, mais de lui prodiguer des “soins palliatifs” à domicile.

Installé au Mexique depuis 1961, avec des périodes de séjour alternées à Cartagena (Colombie), Barcelone (Espagne) et La Havane, Garcia Marquez vivait depuis plusieurs années retiré de la vie publique et lors de ses rares apparitions n’avait fait aucune déclaration à la presse.

Le Colombien était considéré comme l’un des plus grands écrivains de l’histoire de la littérature de langue espagnole. Romancier emblématique du “réalisme magique”, il décrivait l’étrangeté des situations réelles et historiques en faisant appel au merveilleux. L’œuvre qui lui a valu la célébrité et est considérée comme son chef-d’œuvre est Cent ans de solitude, fresque familiale fantastique publiée en 1967 et dont le succès international fut énorme (30 millions d’exemplaires en 35 langues).

On se souviendra aussi de Chronique d’une mort annoncée (1981) et de L’Amour aux temps du choléra (1985). Sa dernière œuvre, Mémoires de mes putains tristes, est parue en 2004.

 

Décès de l’auteur de « Chronique d’une mort annoncée» was last modified: by
signal_logo_sL01
Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

signal_logo_sL01

Actualités à la une

To Top