Le Code du travail haïtien favorise l’exclusion

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp

Le Code du travail haïtien favorise l’exclusion

Le directeur général du ministère des affaires sociales et du travail plaide en faveur de l’amendement des dispositions constituant la réglementation du travail. Volmy Fils Desrameaux déclare que le Code du travail haïtien mérite d’être révisé parce qu’il favorise l’exclusion d’autres corps de métier. Le document, qui date de 1961, ne couvre pas toutes les branches d’activités économiques, il réduit le travail uniquement aux  entreprises manufacturières, explique-t-il.

Le Code du travail révisé devra répondre aux exigences de l’heure, clame le directeur général du MAST. M. Desrameaux dit croire que même les activités mal désignées et le secteur informel seront pris en compte.   A cet égard, il invite les travailleurs à faire du nouveau Code du travail haïtien une œuvre commune en adressant leurs remarques et suggestions au MAST. 

Pour s’assurer de l’application des dispositions de l’arrêté présidentiel, daté du 16 avril 2014, relatif au nouveau salaire minimum, M. Desrameaux a fait savoir qu’il y a quatre inspecteurs dans chaque direction départementale du Ministère des Affaires Sociales et  du Travail. Le directeur général du MAST garantit que des véhicules seront également  mis à leur disposition pour faciliter le travail. Au moins une vingtaine d’inspecteurs seront déployés dans le département de l’ouest, souligne-t-il.

Le directeur général a tenu également à mettre ces contrôleurs en garde contre toute  tentative de corruption. « Les  basses manœuvres de couloirs » ne seront pas tolérées, prévient-il. Pour éviter les dérives, des notions d’éthique et de responsabilité seront inculquées  aux inspecteurs lors d’un séminaire de mise à niveau, conclut Volmy Fils Desrameaux.         

RD

Photo : Lesly Dorcin

 

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi...