Poursuite de la lutte contre les bandits et la délinquance juvénile

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp

Poursuite de la lutte contre les bandits et la délinquance juvénile

Une soixantaine de bandits ont été arrêtés le week-end écoulé, à Delmas 2, au cours d’une intervention menée par le Parquet de Port-au-Prince, avec la collaboration de plusieurs agents de la PNH. Le commissaire du gouvernement, Lucman Delile, qui se montre déterminé à protéger la société, annonce la poursuite des opérations de démantèlement des réseaux de malfrats implantés dans la région métropolitaine de Port-au-Prince. « On ne peut pas accepter que des bandits troublent la paix de paisibles citoyens », a notamment déclaré Me. Délile.

Parallèlement, quatre mineurs ont été appréhendés chez « Gro Manman » à  Mariani, un espace où des travailleuses de sexe se livrent à leurs activités de jour comme de nuit. Maitre Lucman Delille appelle les parents de ces jeunes âgés de moins de 18 ans à assumer leurs responsabilités car, estime-t-il, ces derniers devraient être à l’école en train de préparer leur avenir. Le fait de se livrer à la débauche sexuelle de manière précoce peut nuire à leur épanouissement intellectuel, a ajouté le commissaire du gouvernement.  

Depuis plusieurs mois déjà, le Parquet de Port-au-Prince mène des interventions  successives contre des réseaux de bandits qui  opèrent dans la capitale haïtienne en commettant des actes répréhensibles. En dépit des efforts déployés, des citoyens continuent de s’inquiéter pour leur sécurité.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi...