Des funérailles inachevées pour le sculpteur Andrisson Fils-Aimé

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp

Des funérailles inachevées pour le sculpteur Andrisson Fils-Aimé

Le Marron inconnu a été créé à l’image de Andrisson Fils-Aimé puisque c’est lui qui avait posé pour la célèbre statue. En tant que sculpteur, il avait aussi participé aux travaux avec le Maître fondeur, Albert Mangonès. Andrisson Fils-Aimé avait aussi travaillé sur les fresques du plafond en plâtre  du palais national, rappelle le directeur de l’ENARTS, Phillippe Dodard ajoutant que M. Fils-Aimé est l’un des rares professionnels à maîtriser cette technique. A quelles funérailles Andrisson Fils-Aimé, décédé le 19 mai 2014, a-t-il eu droit ?

Ses funérailles ont été chantées, le 31 mai, en l’église Sainte-Anne. Le prêtre célébrant, vexé par le comportement des parents et amis du défunt lors d’une coupure électrique, s’est brusquement retiré de la chaire, a rapporté le professeur d’art Maxi Sinéus.

Le défunt qui a eu droit, samedi dernier, à des obsèques inachevées avait travaillé durant des années dans la fonderie d’art de l’école nationale des arts. Il enseignait aussi à l’ENARTS. Si M. Fils-Aimé, mort à 73 ans, n’avait pas pu transmettre son savoir de façon pédagogique, il avait eu, au moins, le mérite de transmettreà beaucoup de jeunes dont Maxi Sinéus le goût de la sculpture.

A l’émission hebdomadaire « Trait d’union », diffusée tous les dimanches de 4 h à 5 h de l’après-midi, Robenson D’Haïti a interrogé l’actuel directeur de l’école nationale des arts, Philippe Dodard et le professeur d’art Maxi Sinéus, un ancien étudiant de M. Fils-Aimé. En voici des extraits.

 

 

Facebook Comments

De la même catégorie

De la même catégorie