signal-logo

player-onplayer-on
ON AIR 24/24

Numéros de téléphone:
(509) 47.14.22.64 | +1.305.407.2119
Politique

Pour les 19 ans de la PNH, les policiers cesseront d’agir en amateurs

Radio Signal FM
Pnh


Lors du recrutement des aspirants policiers, il faut déceler ceux qui sont motivés à servir  leur pays et ceux qui sont seulement intéressés au statut de chef. Ainsi a parlé Mgr. Joseph Lafontant qui présidait une messe d’action de grâces à l’occasion de la commémoration du 19e anniversaire, le 12 juin 2014, de la police nationale d’Haïti. Le prélat a aussi appelé la PNH, si elle vise l’excellence,  à moderniser ses structures.

Pour les 19 ans d’existence de la PNH, les policiers n’ont plus le droit d’agir en amateurs et par tâtonnements, déclare le directeur général de la PNH. Godson Orélus en a profité pour dresser un bilan sommaire de l’institution dont l’effectif est passé de 10 mille 106 à celui de 11 mille 228 membres.

Le DG de la PNH met en exergue, entre autres réalisations, l’amélioration du climat sécuritaire dans le pays, le renforcement des capacités opérationnelles de la PNH du point de la surveillance des eaux territoriales et la poursuite du processus d’épuration de l’institution policière.

Toutefois, M. Orélus juge inutile de ruminer sans cesse les victoires de la PNH qui, reconnait-il, sont éphémères. Le directeur général de la police national d’Haïti recommande qu’on continue d’avancer  pour relever les défis qui se dressent devant l’institution en matière de politique publique de sécurité.

Des policiers plus attentifs aux demandes de la population, une institution policière dont les membres sont des agents de développement et de résolution de conflits. Voilà les tâches auxquelles la PNH devrait s’atteler durant les prochaines décennies pour lutter contre le banditisme, selon Godson Orélus. Pour y arriver, la PNH doit procéder à la numérisation de toutes ses données primaires, à l’échelle nationale, conclut M. Orélus. 

Le directeur de la police nationale d’Haïti, Godson Orélus, au micro de Lesly Dorcin.

Le président du Conseil supérieur de la police nationale d’Haïti (CSPN) n’a pas tari d’éloges sur la PNH qui a fêté, le 12 juin, son 19e  anniversaire. Laurent Lamothe jure que l’institution policière n’est pas corrompue. Le Premier ministre  rassure que son gouvernement ne se fera pas prier pour soutenir les policiers.  

La police nationale d’Haïti  n’a plus peur des bandits, clame M. Lamothe  révélant que la PNH est l’institution la plus aimée par son peuple  dans la Caraïbe.

Photo: Lesly Dorcin

Pour les 19 ans de la PNH, les policiers cesseront d’agir en amateurs was last modified: by
signal_logo_sL01
Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

signal_logo_sL01

Actualités à la une

To Top