Vers l’identification des sans-papiers de la diaspora haïtienne

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp

Vers l’identification des sans-papiers de la diaspora haïtienne

Tout sans-papier haïtien vivant en République Dominicaine sera identifié pour 50 dollars américains. Entre juin 2014 et mai 2015,  l’Etat octroiera aux Haïtiens qui n’ont pas de papiers d’identité des documents d’identification contre une contribution financière de 2500 pesos. Lors d’une rencontre avec la presse, le mercredi 2 juillet à la primature, le ministre des Haïtiens vivant à l’Étranger, François Guillaume II, a fait le point sur le programme y relatif.

Le Programme d’Identification et de Documentation des Immigrants Haïtiens à l’Étranger (PIDH) est entièrement financé par l’État haïtien. Entre juin 2014 et mai 2015, les illégaux haïtiens sur le territoire voisin auront droit à des documents d’identité : carte d’identification,  passeport et acte de naissance, annonce François Guillaume II, ministre des Haïtiens vivant à l’Étranger.

2.500 pesos, c’est le montant de la contribution financière exigée aux demandeurs des documents. Selon François Guillaume II, certains responsables d’entreprises dominicaines se disent prêts à avancer cette somme à chacun de leurs ouvriers pour que les dossiers soient régularisés dans le plus bref délai.

Le projet visant à régulariser les sans-papiers Haïtiens s’étendra sous peu aux ressortissants Haïtiens d’autres pays. François Guillaume II a fait part de la volonté de l’administration Martelly / Lamothe de résoudre le problème d’identification au niveau de la diaspora haïtienne.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi...