signal-logo

player-onplayer-on
ON AIR 24/24

Numéros de téléphone:
(509) 47.14.22.64 | +1.305.407.2119
Justice

2ème édition du Colloque scientifique du Barreau de P-au-P

Deuxieme dition du Colloque scientifique du Barreau de Port-au-Prince

2ème édition du Colloque scientifique du Barreau de P-au-P

Le Barreau de Port au Prince a tenu, ce mercredi 7 octobre 2015, à l’Hôtel Le Plazza, son deuxième colloque dans ladite juridiction autour du thème : « La protection institutionnelle des droits fondamentaux du citoyen dans la sphère publique ». Cette activité, selon les organisateurs, vise principalement à sensibiliser les avocats autour de la nécessité de s’outiller professionnellement pour mieux défendre les justiciables.

A ces assises, ont pris part plus d’une centaine d’avocats dont des éminents juristes, tels le Dr. Monferrier Dorval, Me. Léon St Louis, Me. Camille Leblanc, Me. Daniel Jean et les anciens bâtonniers Gervais Charles et Carlos Hercule.

Des thématiques telles que le mode de relation entre le droit et la politique dans un Etat de droit, le citoyen face au pouvoir discrétionnaire de l’Etat, la liberté individuelle des hommes politiques, ont été abordées et discutées par les hommes de la basoche.

Le bâtonnier Stanley Gaston place cette activité dans le cadre du souci du barreau de contribuer à la formation continue de ses membres dans l’intérêt de toute la collectivité. Le premier des avocats dans la juridiction de Port-au-Prince s’est félicité de la collaboration du ministre de la Justice, Pierre-Richard Casimir, dans la tenue de ce colloque scientifique, combien important pour la corporation. Il a aussi remercié les avocats de leur présence tout en mettant l’accent sur l’accompagnement de PROJUSTICE, représenté par son directeur national, Me. Marceau Edouard Jr. à qui le barreau a conféré le titre d’avocat honoraire.

Ce dernier, qui a pris la parole au nom de l’ONG qu’il dirige, a mis l’accent sur les efforts consentis par le ministre Pierre-Richard Casimir en vue du redressement de la justice haïtienne. « Les problèmes sont énormes mais des résultats sont concrets, palpables et ils sautent à nos yeux », a confessé en substance Me. Marceau Edourad dont l’organisation apporte un appui à la justice en Haïti depuis plusieurs années. Rappelant que l’Etat de droit est un système institutionnel où la puissance publique est soumise au droit, le directeur de PROJUSTICE croit important que des dispositions soient prises en vue du plein respect des droits des citoyens, conformément aux conventions internationales y relatives, signées et ratifiées par Haïti

Pour sa part, le ministre de la Justice a félicité cette initiative du barreau qui tend à devenir une tradition dans la juridiction de Port au Prince. Me. Pierre-Richard Casimir qui salue l’accession de Me. Stanley Gaston comme nouveau bâtonnier de l’ordre des avocats de Port au Prince, rappelle que ce colloque est d’autant plus important qu’il aborde des thèmes importants dont ceux liés aux Contentieux électoral.

Le Garde des sceaux de la République croit que la possibilité pour le justiciable d’exercer des recours contre des décisions prises contre lui par le tribunal électoral constitue sans nul doute un moyen fondamental de se protéger contre l’arbitraire. Qu’il s’agisse de la justice judiciaire, électorale, administrative, ou politique par le biais de la haute cour de justice, le ministère de la Justice n’exerce aucune influence sur ces juridictions pour la plupart exercées par des institutions indépendantes de l’Etat. Le ministre Casimir met l’accent sur les garanties judiciaires qui constituent, sans nul doute, un pilier important dans le cadre de la protection des droits fondamentaux des justiciables dont ceux des détenus. Pour Pierre-Richard Casimir, permettre aux justiciables de condition modeste d’avoir gratuitement accès au service d’un avocat est la responsabilité de l’Etat. Et c’est dans cette logique que l’équipe au pouvoir œuvre en vue de son institutionnalisation, a promis le ministre Casimir qui a renouvelé la volonté, sans relâche, du président de la République, Michel Joseph Martelly, de continuer à œuvrer au renforcement de l’Etat de droit dans le pays.

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Actualités à la une

To Top