Haïti-culture : leurs pinceaux et crayons pour sonder l’âme

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp

Haïti-culture : leurs pinceaux et crayons pour sonder l’âme


Le 8 décembre 2014, s’est tenue à la salle Louverture de l’hôtel Best Western Premier, le vernissage de l’exposition de peinture intitulée « Les couleurs de l’âme ». Les œuvres réalisées par les élèves de Richard Barbot sont à découvrir jusqu’au 13 décembre.

Thierry Barthole, les couleurs de l'ameCette inauguration augure d’un grand succès, a déclaré Béatrice Célestin, le commissaire de l’exposition. Elèves, écrivains, galeristes  ainsi que plusieurs autres artistes ont pu se livrer à un fructueux dialogue avec les deux peintres exposés : Thierry Barthole et Philippe Attié, sur les sujets abordés. Mme. Célestin présente les deux artistes comme deux « super-hyperréalistes » qui se soucient du moindre détail plastique. Quant aux couleurs, Béatrice Célestin croit que la palette des deux artistes contient les nuances tirées de la charge émotive des personnages peints ou dessinés d’où le titre de l’expo : « Les couleurs de l’âme ».

Bien qu’ils se réclament de l’hyperréalisme, Phillippe Attié et Thierry Barthole disent chercher à ne pas tomber dans un style figé. Pour ceux qui se rendront à l’exposition, nous signalons comment les corps des femmes, dessinés ou peints,  s’immobilisent, non sans un certain mouvement, sous le souffle de la volupté.

Selon le dessinateur Barthole, son penchant à dessiner les seins des femmes est à l’origine d’un manque à gagner aujourd’hui : « Enfant, je n’avais pas eu droit à l’allaitement au sein. Mes lèvres n’avaient eu de contact qu’avec le biberon ». Pour sa part, le peintre Attié dit être attiré par l’alchimie du corps féminin déclenchant le désir de l’homme.

Quatorze dessins au crayon et au fusain signés par Thierry Barthole et quatorze toiles (huile et acrylique) de Philippe Attié explorent l’âme humaine. Voilà ce qui attend  les amants de l’art à l’hôtel Best Western, jusqu’au 13 décembre 2014, dans cette exposition qui s’intitule : « Les couleurs de l’âme ».     

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi...