Le nouveau patron de la MINUSTAH tape sur les nerfs

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp

Le nouveau patron de la MINUSTAH tape sur les nerfs

« De l’arrogance » c’est en ces termes que le sénateur Anick François Joseph a réagi aux déclarations faites par le nouveau patron de la Mission des Nations Unies de stabilisation en Haiti (MINUSTAH), lors de son récent passage au Sénat de la République. Nigel Fisher estimant que « les haïtiens ne peuvent pas prendre leur destin en main », a mis les nerfs du sénateur Joseph en boule.

«Deux siècles de cela, ces petits blancs ne considéraient pas les noirs comme des humains. Et on a redéfini le concept de l’humanité pour eux. Aujourd’hui ils estiment que les haïtiens sont incapables de prendre en main leur destin. C’est de l’arrogance », martèle l’élu de l’Artibonite.

Le parlementaire, qui condamne le comportement général des étrangers à s’ingérer dans les affaires internes du pays comme bon leur semble, reconnait que la dépendance économique et la soumission des dirigeants haïtiens fragilisent la souveraineté nationale. « Le blanc convoque quand il veut, réprimande quand il veut, et agit uniquement dans ses intérêts », dénonce le sénateur Anick François Joseph affirmant que le blanc a choisi son président, et le manipule à sa façon.

Les sénateur Anick François Joseph, qui s’est dit révolté par l’arrogance du nouveau chef de la MINUSTAH, tente d’insuffler aux haïtiens une nouvelle dose de patriotisme. « Avec des citoyens conséquents et intègres, et non des marionnettes, nous parviendrons à recouvrer notre souveraineté », a-t-il conclu.

CR//

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi...