Salnave Exantus : on reste ferme à la barre jusqu’à l’expiration de notre mandat

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp

Salnave Exantus : on reste ferme à la barre jusqu’à l’expiration de notre mandat

Le conseiller Salnave Exantus et ses deux collègues Yves Benoit Jean Marie et Patrick Metellus rejettent toute idée de plier bagage comme le réclament l’entité Religion pour la paix et des organisations de la société civile. La crise persiste…

« On reste attaché à la constitution et aux lois de la république qui consacrent mes droits à l’instar de tous les autres citoyens haïtiens. On reste ferme à la barre», a déclaré Salnave Exantus qui se montre, toutefois, ouvert au dialogue.

« Nous, les trois conseillers qui avions prêtés serment par devant la Cour de cassation, sommes irréprochables n’ayant commis aucune faute professionnelle, ou violée la loi », a-t-il poursuivi minimisant les déclarations du CSPJ arguant qu’ils n’ont aucune redevance envers cette entité en tant que conseillers électoraux.

Salnave Exantus confirme avoir rencontré le chef de l’état au Palais national la semaine dernière en présence notamment de Religion pour la paix, mais il s’agissait, selon lui, d’une prise de contact. Le conseiller ne se fait aucun souci quant à une éventuelle intervention de Michel Martelly pour réclamer leur départ du Cep.

« Le président de la république en tant que garant de la bonne marche des institutions ne peut en aucun cas violer la loi. Donc, il ne peut exiger notre départ du Cep », a conclu M. Exantus.

CR//

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi...