Ils exigent l’annulation des législatives et le départ du CEP

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp

Ils exigent l’annulation des législatives et le départ du CEP

A l’appel du Front national de coordination des candidats pour la lutte démocratique, des centaines d’individus ont gagné les rues de Port-au-Prince, vendredi 11 septembre. Le mot d’ordre des manifestants est celui-ci : « Que le Conseil Electoral Provisoire parte et qu’on annule purement et simplement les élections législatives du 9 août ».

André Michel et Maryse Narcisse sont, entre autres, les candidats à la Présidence ayant pris part à cette activité de mobilisation alors que le CEP tenait une rencontre avec une trentaine d’aspirants présidents.

Notons que le président du CEP, Pierre Louis Opont, avait indiqué, le 10 septembre, qu’il veut à tout prix se maintenir à son poste. M. Opont avait aussi noté que son équipe est fermement mobilisée pour continuer sa longue marche vers le second tour des législatives et le premier tour de la présidentielle.

 Photo: Lesly Dorcin

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi...