Baker obligé de ne pas commencer sa campagne

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp

Baker obligé de ne pas commencer sa campagne

Le candidat à la présidentielle d’octobre, Charles Henri Baker, s’abstient de faire campagne en attendant que le Conseil Electoral Provisoire vide le contentieux électoral et traite le dossier des 2500 candidats de RESPÈ attendant d’être agréés aux collectivités territoriales.  

Dans une note en date du 10 septembre 2015, un jour après l’ouverture de la campagne pour l’élection présidentielle, Charles Henri Baker a fait savoir que sa stratégie de campagne dépend des résultats du premier tour des législatives et de la liste des candidats de RESPÈ agréés aux collectivités territoriales.

Notant la précipitation du Conseil électoral provisoire d’ouvrir officiellement, le 9 septembre,  la campagne présidentielle alors qu’elle était initialement fixée au 24 septembre, M. Baker rappelle au CEP qu’un candidat au sénat et 7 à la députation en contestation attendent jusqu’à présent les résultats.

Le parti RESPÈ  appelle le CEP à collaborer avec les secteurs impliqués dans le processus pour éviter que le pays ne sombre dans une crise post-électorale.  

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi...