Haiti/élections : le CTCEP dans une impasse difficile

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp

Haiti/élections : le CTCEP dans une impasse difficile

La rencontre entre les députés et les sénateurs commissionnaires qui devait se tenir lundi pour plancher sur le choix des trois représentants du parlement au Collège transitoire du conseil électoral permanent n’a pas eu lieu. Les sénateurs membres de la Commission bicamérale qui étaient en conférence des présidents à la fin de la journée ont filé sur la pointe des pieds, l’un après l’autre, révèle le député de Port-de-Paix, Louystz Amyot François.

Jusqu’ici toutes les rencontres organisées n’ont pas abouti, déplore-t-il dénonçant ce qu’il appelle la mauvaise foi de certains députés et sénateurs de la république qui veulent bloquer le processus de mise en place du CTCEP et ainsi empêcher la tenue des prochaines élections législatives et locales dans le pays.

Louystz Amyot François, qui dit prendre ses distances par rapport aux manœuvres de l’exécutif voulant imposer des noms à la commission bicamérale par le biais des députés acquis à sa cause, appelle l’ensemble des acteurs à sacrifier leurs intérêts personnels pour éviter au pays une crise politique sans précèdent.

L’élu de Port-de-Paix ne prend pas au sérieux la liste des trois noms qui circule au parlement. Proposée par des députés proches du pouvoir, elle reste au stade de rumeur. D’autant que le délai imparti à la commission bicamérale pour designer les trois personnalités devant intégrer le CTCEP a expiré le lundi 4 mars.

Nelly Boyer secrétaire générale administrative du sénat, l’ex-député Pierre Simon secrétaire général à la chambre basse, et l’ex-député Marie Cluny Dumay, sont les trois noms qui circulent au palais législatif.

CR//

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi...