Plus de 900 millions de dollars à rembourser

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp

Plus de 900 millions de dollars à rembourser

« Nos enfants auront à rembourser les dettes accumulées par Haiti dans le cadre du programme Petro Caribe », se plaint Jocelerme Privert, président de la Commission économie et finances du sénat haïtien. A date, elles s’élèvent à 968 millions de dollars américains prenant en compte les 395 millions annulés par le Venezuela.

Le sénateur de la république exprime des inquiétudes par rapport à certains projets identifiés qui, apparemment, ne sont pas de nature à générer suffisamment de fonds pour honorer les dettes en question. Il fait allusion aux travaux de construction et d’agrandissement de plusieurs aéroports à travers le pays dont celui de l’Ile-à-Vache, qui pourraient ne pas susciter des flux importants de vols commerciaux. Or, selon les clauses des contrats paraphés par les autorités vénézuéliennes et haïtiennes, les revenus dégagés de la vente des produits pétroliers doivent être investis dans des projets rentables capables de stimuler le développement économique et social en privilégiant les infrastructures et l’environnement.

Au 28 février 2013, les fonds générés dans le cadre du programme Petro Caribe sont évalués à environ 309 millions de dollars, selon les informations communiquées par le sénateur Jocelerme Privert. Le gouvernement Martelly/Lamothe a donc intérêt à mesurer le niveau de rentabilité des projets identifiés avant de les exécuter, de l’avis du président de la Commission économie et finance du grand corps.

« A l’expiration du délai accordé à Haiti, s’étendant sur une période de 25 ans, les dettes accumulées devront être remboursées », répète Jocelerme Privert.

CR//

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi...