Le G8 opte pour un pouvoir de transition

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp

Le G8 opte pour un pouvoir de transition

Il ne reste aux démocrates que la chance de lutter pour la mise en place d’un pouvoir de transition, ont communément déclaré les 8 candidats qui se regroupent pour rejeter les résultats de la présidentielle.

Le G8 indique, dans un communiqué en date du 29 novembre,  que le pouvoir de transition aura pour tâche de réformer l’Etat, de réaliser la conférence nationale, de faire adopter une nouvelle constitution. Au final, il organisera des élections générales crédibles et propres dans un délai ne dépassant pas 24 mois, poursuit le texte.

Le G8 souligne l’impossibilité de tenir des élections honnêtes et démocratiques sous la présidence de Michel Martelly vu la composition du CEP et les actes de répression perpétrés par des agents de l’ordre contre des manifestants pacifiques.  

En outre, le G8 dit réprouver l’utilisation de cagoules par des policiers chargés de garantir la sécurité.

Jude Célestin, Jean Charles Moise, Steven Benoit, Samuel Madistin, Sauveur Pierre Etienne, Jean Henry Céant, Eric Jean-Baptiste et Mario Andrésol sont les signataires de ce communiqué. Ils demandent à la population de continuer à exercer ses droits de manifester pacifiquement pour faire respecter sa volonté et l’invite à ne pas céder à la manipulation.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi...