Renforcer la lutte contre la corruption dans l’administration publique

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp

Renforcer la lutte contre la corruption dans l’administration publique

Le premier ministre haïtien a effectué mercredi une visite surprise dans les locaux hébergeant l’Unité de lutte contre la corruption pour apporter son plein soutien à cette entité publique engagée, dit-il, dans une bataille de longue haleine. Laurent Salvador Lamothe, qui a profité de l’occasion pour s’informer des difficultés auxquelles fait face l’ULCC, annonce que l’exécutif mettra à sa disposition les moyens nécessaires lui permettant de renforcer ses structures.

«La corruption a des impacts néfastes sur le fonctionnement des institutions publiques. Raison pour laquelle, on a pris l’engagement d’accompagner l’ULCC », a déclaré Laurent Lamothe, expliquant que sa visite dans les locaux de l’Unité de lutte contre la corruption est un « signal clair » de la volonté du président Michel Martelly d’éradiquer ce phénomène dans l’administrationpublique.

« Nous allons continuer à lutter contre la corruption sous toutes ses formes dans l’administration publique » a-t-il- insisté.

Le premier ministre a, par ailleurs, confirmé que les deux nouveaux ministres et 25 directeurs généraux n’ont pas encore fait leur déclaration de patrimoine, comme l’exige la loi. Il les invite à suivre son exemple et celui du président de la république Michel Martelly, en respectant cette obligation.

L’Unité de lutte contre la corruption a récemment appelé les hauts fonctionnaires retardataires des trois pouvoirs de l’état à faire leur déclaration de patrimoine, sinon ils risquent d’être sanctionnés par loi.

Environ 50% des hauts cadres du judiciaire n’ont toujours pas présenté l’inventaire de leurs biens, 30% des parlementaires tardent à le faire, alors que 80% des membres de l’exécutif se sont déjà conformés, incluant le président Michel Martelly et le premier ministre Laurent Salvador Lamothe, avait rapporté le directeur de l’ULCC Antoine Atouriste.

CR//

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi...