Provocation contre provocation

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp

Provocation contre provocation

La présence de Me. Nehemy Joseph parmi les trois personnalités désignées pour représenter le parlement au Collège transitoire du conseil électoral permanent (CTCEP) est mal digérée par le président Michel Martelly. Le chef de l’état assimile ce choix à une provocation de la part de certains acteurs politiques qui pensent avoir le dessus.

«Ces acteurs pensent qu’ils sont forts, alors que nous, nous sommes faibles. Nous allons devoir faire preuve de fermeté pour déjouer ce complot qui devient très sérieux », a martelé Michel Martelly rappelant qu’il a été mandaté par le peuple haïtien pour faire un travail et il mettra en place tous les mécanismes nécessaires pour y arriver, dit-il.

« Je voulais mettre sur pied un conseil électoral permanent. Mais, par rapport aux difficultés découlant du processus j’ai dû reconsidérer les données et faire plaisir aux autres. Ce qui nous a amené à l’accord du 24 décembre », a-t-il expliqué.

Le député Danton Leger met le président Martelly en garde contre toute désignation de personnalité qui ne remplirait pas les conditions l’habilitant à intégrer le CTCEP, faisant allusion à Me. Josué Pierre-Louis. L’élu de Léogane prévient le chef de l’état que « le parlement s’opposera fermement, car le choix de Me. Nehemy Joseph est irréversible».

«Les agissements de M. Martelly démontrent qu’il ne souhaite pas vraiment organiser des élections dans le pays. Malheureusement les dés sont jetés, il doit installer les neuf conseillers au courant de cette semaine », a conclu Me. Danton Léger.

CR//

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi...