La levée de l’immunité des députés Séjour et Bellange n’est pas pour demain

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp

La levée de l’immunité des députés Séjour et Bellange n’est pas pour demain

Les députés Rodriguez Séjour et Jean Baptiste Nzounaya Bellange, accusés d’implication dans le meurtre du policier Walky Calixte, ont introduit une action contre l’ordonnance du juge instructeur Jean Wilner Morin demandant la levée de leur immunité.

Me. Carlos Hercule qui assure la défense des deux parlementaires demande au bureau de la chambre basse de sursoir à toute procédure en attendant que la Cour d’appel se prononce sur la question. L’homme de loi n’écarte pas la possibilité que le dossier soit introduit devant la Cour de cassation afin de protéger les droits des députés Séjour et Bellange dont la liberté individuelle a été, en quelque sorte, compromise.

« J’ai été informé par la voie des ondes de l’existence de l’ordonnance demandant la levée de l’immunité de mes deux clients. Et on a dû batailler pour trouver le texte et le signifier au Parquet vendredi» a notamment déclaré Me. Carlos Hercule sur les ondes de plusieurs stations de radio de la capitale.

Le bureau de la chambre des députés a reçu le 21 mars dernier la demande de levée d’immunité des parlementaires, inculpés par l’ordonnance du juge Morin. Selon l’ordonnance, l’instruction révèle des indices concordants, susceptibles d’engager la responsabilité pénale des députés Rodriguez Séjour et Nzounaya Bellange Jean-Baptiste dans l’assassinat du policier Walky Calixte.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi...