Elections 2016 : un bon début, mais dans la confusion

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp

Elections 2016 : un bon début, mais dans la confusion

Une circulation automobile fluide et une présence relativement acceptable des agents de la PNH, voilà l’atmosphère ayant régné aux premières heures de la journée électorale du 20 novembre. Cependant, la matinée a été perturbée, dans plusieurs centres de vote, par une incompatibilité de la liste électorale partielle avec le registre d’émargement. D’aucuns pouvaient constater plus d’’électeurs cherchant leurs noms à l’entrée des centres de vote que de citoyens accomplissant leurs devoirs civiques dans les bureaux de vote.

« J’ai une carte d’identification « nationale » pas « régionale », s’énerve Jacques qui a passé, en vain, plus d’une heure à chercher son nom sur les listes qui se succèdent sur les murs de l’école nationale Délia Lhérisson, à Delmas 65.

Interrogés à ce sujet, les membres des bureaux de vote estiment que le problème est technique et qu’il revient au CEP de prendre des dispositions pour pallier cette difficulté.

Signalons que dans les parages de certains centres de vote, des individus réunis en petits groupes (de 2 ou 3) cherchent, dans la discrétion, à monnayer leur vote contre de l’argent.

Bien qu’aucun incident majeur ne soit encore survenu, des partisans de certains partis politiques improvisent une campagne électorale en exhibant la photo du candidat auquel ils ont accordé leur vote.

Plusieurs personnalités dont Michel Martelly, Jovenel Moise, Maryse Narcisse, Moise Jean Charles et Aristide, se sont déjà rendu aux urnes…

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi...