La gazoline se fait rare dans la capitale haïtienne

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp

La gazoline se fait rare dans la capitale haïtienne

Mardi matin, des citoyens arpentaient différentes stations d’essence dans la région métropolitaine de Port-au-Prince en quête de carburant. L’octane 91 et le super sans plomb 95 deviennent brusquement des produits pétroliers extrêmement rares. Aucune explication n’est encore donnée par les concernés sur cette situation qui se répète trop souvent en Haiti.

Selon certaines informations qui circulent, il n’y aurait pas de rareté de gazoline dans le pays. Il s’agirait plutôt d’une stratégie visant à constituer une certaine réserve par rapport à un éventuel retard dans le processus de livraison de fuel à Haiti. D’autres informations font croire que le pays se préparerait à des situations imprévisibles compte tenu du fait que l’élection présidentielle au Venezuela doit se tenir au cours de ce mois.

Dans l’intervalle, des automobilistes commençaient à faire la queue dans des stations d’essence mardi matin.

Pour l’instant, le diesel est desservi sans aucune difficulté, puisque des camions citernes continuent de les alimenter.

Cette nouvelle situation d’inquiétude suscite à nouveau le débat sur la nécessité de construire un site capable de stocker des produits pétroliers pendant au moins six mois. Il constituerait une réserve stratégique nationale de l’avis de plus d’un. Ce projet de grande importance est en cours d’étude, avons-nous appris.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi...