La convocation de Jean Bertrand Aristide reportée sine die

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp

La convocation de Jean Bertrand Aristide reportée sine die

Il s’agit d’une mesure pour éviter d’éventuelles manifestations de rue durant le séjour dans le pays d’une trentaine de chefs d’état et de gouvernement. Outre ces hauts dignitaires, plus de 300 délégués participent au 5e sommet de l’Association des Etats de la Caraïbe (AEC) qui se déroule au Karibe Convention Center, à Pétion-ville, du 23 au 26 avril. Des dispositions de sécurité exceptionnelles ont été prises impliquant les différentes unités de la PoliceNationale d’Haiti (PNH).

Le juge instructeur Yvikel Dabrevil a annulé l’audition prévue ce 24 avril, a confirmé l’un des avocats de M. Aristide. Me. Camille Leblanc indique que la nouvelle convocation sera signifiée au concerné au moment opportun.

La convocation de l’ex-président Jean Bertrand Aristide dans le cadre de l’assassinat du journaliste et Directeur de Radio Haiti Inter est susceptible de provoquer des scènes de protestation dans la capitale, selon certaines analyses.

Intervenant sur les ondes de plusieurs stations de radio, lundi, la coordonnatrice de Fanmi Lavalas, le docteur Maryse Narcisse, a laissé entendre que M. Aristide n’a reçu aucun mandat du juge Dabrevile. « Cette information en ce qui a trait à la convocation, je l’ai apprise par la voie des ondes », a déploré Madame Narcisse qui s’interroge sur le vrai motif de cette stratégie qui viserait à utiliser le dossier de Jean Léopold Dominique pour faire assassiner l’ancien prêtre.

Madame Narcisse a appelé la population à la vigilance pour faire échec à tout complot contre l’ex-président Jean Bertrand Aristide.

Dans le cadre de l’enquête sur l’assassinat du Directeur de Radio Inter et de son gardien Jean-Claude Louissaint, l’ex-chef d’état haïtien René Préval a répondu récemment aux questions du juge Yvikel Dabrevil qui cherche à faire toute la lumière sur ce double crime perpétré le 3 avril 2000.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi...