Haiti/insécurité : assassinat d’un prêtre canadien par des bandits circulant à moto

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp

Haiti/insécurité : assassinat d’un prêtre canadien par des bandits circulant à moto

Le père marianiste de la région de Québec Richard Joyal, âgé de 62 ans, a été attaqué jeudi par deux hommes à moto alors qu’il venait de faire une transaction dans une banque à Delmas. Ses agresseurs lui ont tiré trois balles dans le dos et lui ont dérobé le sac qu’il transportait, a indiqué l’inspecteur Garry Desrosiers, porte-parole adjoint de la Police Nationale d’Haiti.

La PNH a tenté en vain de retrouver les traces des bandits qui ont perpétré ce forfait en plein jour, en bloquant quelques issus. Sur la scène du crime, la police a découvert un millier de dollars dans le portefeuille du père Richard Joyal.

Le religieux était en mission en Haïti pour prêter main-forte à ses confrères qui avaient été obligés de fermer le noviciat qu’ils avaient ouvert au tournant des années 2000, a fait savoir le père Marc Turcotte de la communauté des pères marianistes de la région de Québec qui est en état de choc à la suite de l’assassinat d’un des leurs.

«C’est une nouvelle épouvantable. C’est effrayant. Je ne comprends pas», a-t-il déclaré expliquant que le père Joyal est allé en Haiti pour donner un coup de main, a pour sa part raconté le père Irénée Breton.

«On avait des confrères qui travaillaient là-bas, puis ils avaient eu des difficultés avec le tremblement de terre (du 12 janvier 2010) et il est allé là-bas pour donner un coup de main. Il devait rester quelques mois et il revenait le 3 mai», a ajouté le père Irénée Bretondont les propos sont rapportés par La Presse.

En décembre dernier, le Canada a rendu plus sévère son avertissement aux voyageurs se rendant en Haïti, faisant état d’une criminalité élevée et de tensions politiques, rappelle le media en ligne La Presse.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi...