Vers la mise en place du Conseil supérieur des salaires

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp

Vers la mise en place du Conseil supérieur des salaires

Pour l’heure les trois membres du secteur syndical ont été désignés et ceux devant représenter l’état haïtien au Conseil supérieur des salaires déjà choisis doivent, toutefois, attendre l’approbation des instances concernées, a fait savoir le ministre Charles Jean Jacques qui intervenait mardi devant la commission des affaires sociales du sénat de la république.

Le titulaire des affaires sociales a annoncé qu’un ensemble de dispositions sont en cours en vue de faciliter l’application du salaire minimum voté il y a de cela quatre ans. Le 1er octobre 2009, la loi fixant le salaire minimum à 200 gourdes devrait être effective. Et contrairement aux annonces faites, ce montant n’est pas passé à 250 gourdes en 2010, et à 300 gourdes en 2012, constatent plus d’un. Le 3e volet de la Loi fixant le salaire minimum, publié dans le journal officiel, Le Moniteur No. 109, le 6 octobre 2009 devrait, en effet, entrer en application le 1er octobre 2012.

Le salaire minimum de référence des entreprises tournées exclusivement vers la réexportation et employant essentiellement du personnel payé à la tâche devrait permettre aux travailleurs de totaliser un revenu d’au moins 300 Gourdes par jour.

Cependant, a souligné Charles Jean Jacques, le patronat est le seul secteur qui, jusqu’ici, est en accord avec la loi sur le salaire minimum, en ce qui a trait à la démarche de 2009. Pour atteindre les objectifs de 2010 et de 2012, certaines étapes doivent être franchies, a-t-il indiqué.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi...