signal-logo

player-onplayer-on
ON AIR 24/24

Numéros de téléphone:
(509) 47.14.22.64 | +1.305.407.2119
élections

A défaut des élections sénatoriales en 2013, des élections générales anticipées

Le projet loi électoral n’est toujours pas arrivé au Palais législatif plus d’un mois après qu’il ait été acheminé au Palais national. En dépit de nombreux appels de parlementaires et de responsables politiques, l’Exécutif n’a pas fait le suivi. « Une équipe de la Présidence y travaille », avait annoncé Lucien Jura, porte-parole de la Présidence.

 

Anthony Barbier ne voit pas comment des élections vont se tenir en Haïti en 2013. Les conditions ne sont pas réunies pour que cela se fasse, affirme-t-il, se basant sur le fait que la loi électorale et les moyens nécessaires à l’organisation d’élections dans le pays ne sont pas disponibles.

Le cadre de la Fusion des Sociaux-démocrates invite les forces vives de la nation à préparer un calendrier en vue des élections générales anticipées. « Il nous faudra des élections des CASEC au Président », préconise M. Barbier.

De son coté, Me. Auguste D’meza appelle à la rébellion, soutenant l’idée d’un calendrier en vue d’élections générales au cas où un tiers du Sénat ne peut être renouvelé cette année.

L’Agronome Jean André Victor presse l’Exécutif d’acheminer le projet loi électoral au Parlement en vue de son adoption, déplorant que la présidence garde le document trop longtemps et qu’elle y agit à tort.

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Actualités à la une

To Top