signal-logo

player-onplayer-on
ON AIR 24/24

Numéros de téléphone:
(509) 47.14.22.64 | +1.305.407.2119
Gouvernement

Atelier de restitution de l’audit organisationnel du MTPTC

Atelier de restitution de l'Audit oranisationnel

A l’initiative de l’Office de management et des ressources humaines, l’experte de l’UE, Anne-Azam Pradeilles, a procédé, ce mardi 7 novembre 2017, au Ritz Kinam II, à la restitution de l’audit organisationnel du MTPTC réalisé au cours de l’exercice 2016-2017.

Le coordonnateur général de l’OMRH, Dr Josué Pierre-Louis, le ministre du MTPTC, Ing. Fritz Caillot et l’ambassadeur de l’UE, Vincent Degert, ont assisté à cet événement.

L’audit organisationnel du MTPTC révèle un certain nombre de failles au niveau institutionnel comme, par exemple, la nécessité d’une refonte de sa loi organique qui date de 1983. Cet audit fait également état de douze (12) organismes autonomes sous tutelle créés au cours des 50 dernières années. Leur mode d’organisation et de fonctionnement entraine même des conflits de compétences exercées pour la plupart par des ministères, selon le rapport d’audit qui dénote, par ailleurs, un démembrement progressif du MTPTC au profit des organismes autonomes sous tutelle pour ce qui est du transport aérien et maritime, des télécommunications, des mines et de l’énergie, de l’eau potable et de l’assainissement.

Autres anomalies signalées renvoient à la création des structures comme le Centre national d’équipements (arrêté présidentiel), l’Unité de contrôle et d’exécution (loi sur la ratification d’un accord de prêt), le Bureau technique du bâtiment (circulaire) en dehors des normes.

Parallèlement à son affaiblissement politique et technique, le MTPTC souffre d’un gros retard de mise à niveau de sa direction administrative qui travaille encore sur le schéma de la loi de 1982 sans avoir – 12 ans après – intégré les préconisations du décret du 17 mai 2005 sur l’organisation de l’administration centrale de l’Etat. La direction des affaires administratives et du budget n’a pas été constituée et le petit service du personnel n’a pas été transformé en direction des ressources humaines.

Plus loin, il a été  donné de constater l’inexistence d’un ensemble de structures comme la direction d’un système d’information (DSI), la direction de communication ou celle des affaires juridiques.

En conclusion, l’audit organisationnel du MTPTC est une opportunité à saisir sur la voie de la réforme administrative, une étape qui ouvre des pistes prometteuses pour le MTPTC et ses 12 organismes autonomes sous tutelle, au service du pays et de ses citoyens, dans la perspective du Plan stratégique de développement d’Haïti (PSDH), Haïti pays émergent en 2030, et du PCRE  2017-2022 porté par l’OMRH.

L’OMRH devra apporter un soutien fort à la démarche de refondation du ministère et à la refonte de sa loi organique – réforme qui pourra prendre plusieurs années et devra être exécutée en parallèle avec les activités techniques d’un ministère stratégique pour le développement du pays.

Photo: Lesly Dorcin

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Actualités à la une

To Top