signal-logo

player-onplayer-on
ON AIR 24/24

Numéros de téléphone:
(509) 47.14.22.64 | +1.305.407.2119
Gouvernement

Carl Jean-Jeune démissionne du Palais National

Carl Jean-Jeune s’est demis de ses fonctions de membre du Secrétariat Général du Palais National, informe le Bureau de Communication de la Présidence. M. Jean-Jeune, présenté par le Réseau National de Défense des Droits Humains (RNDDH) comme Conseiller de la Première Dame, dans une correspondance adressée au président de la République pour attirer son attention sur le fait que cet homme est poursuivi par la justice américaine pour « vol d’envergure » aurait démissionné avant même que la réception de la requête ait été accusée.  

« (…) le Secrétariat Général du Palais National a reçu et accepté, le lundi 18 Février 2013, la démission de M. Karl Jean-Jeune comme employé de ladite institution. », précise le Bureau de Communication de la Présidence dans une note de presse d’un seul paragraphe.

Selon le RNDDH, Carl Jean-Jeune a volé un total de vingt-huit mille sept cent (28700) à la Banque Mutuelle de Washington entre le 4 mai et le 3 aout 2007. Arrêté le 29 aout suivant pour « vol d’envergure et fraude organisée », il s’est entendu avec la justice en février 2008 pour restituer le montant, plus amende, sur une durée de six ans, après avoir reconnus les faits.

« Cependant, entre-temps, il est rentré en Haïti pour prendre part à la campagne électorale ayant débouché sur votre élection à la tête de la magistrature suprême, écrit le RNDDH au chef de l’Etat. Il occupe aujourd’hui (18 février 2013) la prestigieuse fonction de Conseiller auprès de la Première Dame, Sophia Martelly ».

Le RNDDH a déploré le fait que Carl Jean-Jeune et plein d’autres individus aux personnalités douteuses sont dans l’entourage du président et demande qu’ils soient mis à l’écart au risque de pérenniser « le doute quant à la volonté réel de votre (administration) de combattre l’impunité et de faire régner la loi.

Le RNDDH a profité de sa correspondance au président Michel Martelly pour exprimer son désappointement face au fait que Mercidieu Calixte Valentin a été blanchi par la justice haïtienne des accusations de meurtre sur la personne du commerçant Octanol Dérissaint le 18 Avril 2012.

Le Réseau craint que l’impunité ne devienne la règle en Haïti « pour peu que les personnes incriminées gravitent autour de vous ou autour des hommes et des femmes influents de votre (administration).

 

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Actualités à la une

To Top