signal-logo

player-onplayer-on
ON AIR 24/24

Numéros de téléphone:
(509) 47.14.22.64 | +1.305.407.2119
Politique

CEP : démission de Me Néhémy Joseph

Me Néhémy Joseph démissionne de sa charge de Conseiller électoral. Dans une lettre au Président du Conseil, Pierre Louis Opont, en date du 30 septembre 2015, L’ex-représentant du secteur paysan/vodou au Conseil électoral affirme qu’il  ne se sent plus confortable pour continuer à travailler au CEP. Il dit  avoir  de plus en plus la conviction de terminer sa mission en se versant dans l’illégalité. Sa foi, dans le respect scrupuleux de la loi, s’affaiblit, confesse-t-il. Voici, reproduit in extenso, sa lettre.

Monsieur Pierre-Louis Opont

Président

Conseil Electorale Provisoire

En son Bureau

J’ai le regret de vous annoncer qu’à quelques pas de la gare , je suis obligé de descendre et comme de fait , je descends du train. Ce train qui ne me donne plus ni la certitude (pour des raisons diverses) que j’arriverai à remplir la mission qui m’a été confiée, ni celle de respecter le serment que  j’ai prêté. Aussi, Juriste et respectueux des normes, ai-je décidé de me retirer du CEP.

Contrairement  à ceux  qui croient qu’ils n’ont pas trop de temps à donner au CEP, moi j’ai mis ma personne, mon temps, mon savoir, mon savoir-faire et toute mon énergie au service de l’institution, pour voir en quel pourcentage  du moins acceptable, ce CEP puisse arriver à réaliser de bonnes élections dans le pays. Mais hélas !

Aujourd’hui, « j’ai de plus en plus la conviction de terminer ma mission  en me versant dans l’illégalité » (Mwen  santi blok glas kredibilite mwen an ap fin fonn si m pa ale). D’ailleurs, les diverses tentatives infructueuses que j’ai faites pour amener certains de mes collègues à revenir sur certaines décisions  prises par erreur, sont entre autres, des facteurs qui ont renforcé mes inquiétudes… Il est naturel de commettre des erreurs, mais persévérer dans l’erreur tout en la reconnaissant comme telle, peut se révéler à la limite pathologique.

Par rapport aux marges de manœuvre du CEP, comment peut-on être confiant dans la possibilité de bien atteindre ses objectifs quand on n’a pas le contrôle des moyens de sa politique ? On veut être actif, on prépare des activités en lien avec la mission et les objectifs, le scénario le plus probable est de se retrouver coincé à la fois par le temps et la délicatesse de la mission, Puisque les fonds disponibles sont décaissés au gré du gestionnaire (le PNUD), qui n’a par ailleurs aucune responsabilité dans la réussite ou l’échec de la mission du conseil aux yeux de la nation et du monde.

Tandis que le Conseil électoral fait flèche de tout bois  pour pouvoir organiser de bonnes élections dans le pays, il n’est objet que de l’incompréhension et du mépris de tous. A quoi bon continuer à chanter sur la scène s’il ne vous est retourné que des feed-back négatifs de votre  auditoire.

Aujourd’hui, les Conseillers électoraux sont insultés, rabaissés, humiliés, à longueur de journée sur les ondes des stations de radios et de télévisions du pays, par les chefs de partis, les candidats, les citoyens et les électeurs. Ils sont critiqués  par la société civile, le secteur des droits humains et certaines organisations de femmes. Le Conseil électoral est critiqué à la fois par ceux qui n’ont pas voulu d’élections, ceux qui ont perdu et ceux qui ont  gagné. Je me demande comment  peut-il être objectivement  possible à ce que tout ce qui sort des conseillères et conseillers du CEP soit mauvais ? Alors, à quoi bon continuer à travailler dans ce contexte ?

En somme,  je ne me sens plus confortable pour continuer à travailler au CEP, peut-être me manque-t-il cette sagesse  politicienne qui fait qu’en Haïti les gens s’accrochent à leur fonction en dépit de tout. Je pense néanmoins qu’il est encore temps pour moi  de me retirer du CEP et c’est ce que je fais.

Tout en gardant l’espoir que vous allez quand même  réussir à réaliser de bonnes élections dans les jours à venir, je vous souhaite, à vous cher collègue Président, et autres Conseillères et Conseillers, bon travail et bonne chance ! Que Dieu vous garde !

Me Néhémy Joseph

CC : Conseillères et Conseillers Electoraux

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Actualités à la une

To Top