signal-logo

player-onplayer-on
ON AIR 24/24

Numéros de téléphone:
(509) 47.14.22.64 | +1.305.407.2119
Politique

Chavannes Jeunes préconise un compromis politique

Chavannes jeune

Chavannes Jeunes préconise un compromis politique

Le leader de l’Alliance chrétienne et citoyenne pour la reconstruction d’Haïti, Chavannes Jeunes, appelle les acteurs à assumer leurs responsabilités pour éviter au pays une crise institutionnelle en 2014. L’ancien candidat à la présidence croit qu’un compromis politique s’impose dans le contexte actuel même si cette concertation devrait déboucher sur des élections générales.

 

Pour le pasteur Chavannes Jeunes, qui n’opte pas pour la démission du chef de l’Etat comme le souhaite une frange de l’opposition au cas où les élections n’auraient pas lieu cette année, l’Exécutif n’est pas le seul responsable du retard observé dans la mise en branle du processus électoral.

André Fardot, dirigeant de la Plateforme conscience populaire est de cet avis. Chacun doit jouer sa participer dans le déblocage de la situation, soutient-il.

Par ailleurs, André Fardot prédit que la situation risque d’être corsée au Palais législatif avec le projet de loi électoral que l’Exécutif s’apprête à acheminer là-bas. Selon lui, le bloc majoritaire-PSP- aura mal évalué la situation s’il donne la garantie au président de la République que le texte sera voté sans qu’il ne subisse des changements.

Pour sa part, Me. Thèse Francis reconnait que le parlement jouit des prérogatives de rejeter ou de renforcer certains aspects du document, affirmant que Repons Peyizan dont il est l’un des dirigeants n’a aucun problème avec les aménagements que l’Exécutif a faits dans le texte.

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Actualités à la une

To Top