signal-logo

player-onplayer-on
ON AIR 24/24

Numéros de téléphone:
(509) 47.14.22.64 | +1.305.407.2119
Société

Conférence « L’accès aux services bancaires via la téléphonie mobile en Haïti »

A l’initiative du laboratoire « LAngages DIscours REprésentations (LADIREP) » et de la Faculté d’ethnologie de l’Université d’Etat d’Haïti, FOKAL accueille le 13 juin 2016 à 17h00, Dr Espelencia Baptiste pour une présentation de ses travaux sur « L’accès aux services bancaires via la téléphonie mobile en Haïti »

Dr Espelencia Baptiste est en Haïti au mois de juin pour participer à la 41èmeconférence annuelle de Caribbean Studies Association et animer les 13 et 14 juin, un séminaire sur la pensée anthropologique de Michel-Rolph Trouillot dans la cadre du master d’anthropologie sociale de la Faculté d’ethnologie de l’Université d’Etat d’Haïti. 

Le tremblement de terre de magnitude 7,0 qui a secoué Haïti le 12 Janvier 2010 a exacerbé et  révélé les défis quotidiens auxquels de nombreux Haïtiens sont confrontés. Au lendemain de ce séisme, le secteur bancaire a connu un fort ralentissement et l’accès aux services bancaires est devenu encore plus difficile aussi bien pour les particuliers que pour les organisations nationales et internationales. Capitalisant sur la popularité des téléphones cellulaires en Haïti, et le succès des services bancaires via la téléphonie mobile à l’étranger, la monnaie mobile a été introduite en Haïti, non seulement dans le cadre du processus de reconstruction à court terme mais aussi avec l’objectif qu’elle contribuerait au développement économique et social à long terme en facilitant l’inclusion financière en Haïti. Dr Espelencia Baptiste proposera une analyse des expériences des services bancaires via la téléphonie mobile initiées en Haïti, leurs enjeux et leurs défis.

Orginaire d’Haïti, Dr Espelencia Baptiste a reçu son BA à l’Université Colgate; sa maîtrise et ​​son doctorat à l’Université Johns Hopkins, où elle a étudié sous la direction de Michel-Roph Trouillot et Sidney Mintz. Elle est actuellement professeur agrégé au département d’anthropologie et de sociologie à Kalamazoo College (Kalamazoo, Michigan, USA).Elle est l’auteur du livre «How Citizens are Produced and Ethnicity Maintained in Post-Colonial Mauritius with Special Attention to the Creoles: An Anthropological Study(Mellen Press) » publié en 2013.Ses domaines de spécialisation comprennent l’anthropologie de l’éducation, l’ethnicité et le nationalisme, les diasporas, les sociétés créoles (langue et culture), la monnaie mobile, Vodou et héritage en Haïti. Elle a mené des recherches anthropologiques à Sainte-Lucie, l’île Maurice, au Kenya et en Haïti.

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Actualités à la une

To Top