signal-logo

player-onplayer-on
ON AIR 24/24

Numéros de téléphone:
(509) 47.14.22.64 | +1.305.407.2119
Culture et loisirs

Des textes « marasa » créent la confusion dans le konpa

Gracia Delva

Des textes « marasa » créent la confusion dans le konpa

Un auteur-compositeur vend son texte à plusieurs chanteurs ou groupes musicaux sans définir les conditions d’exploitation. Et il revient à l’un des acheteurs, selon ses moyens, de sortir sa chanson avant les autres. Alors, tous les autres acquéreurs, utilisant le même texte, sont perçus par l’opinion publique  comme étant des copistes. Voilà la pratique qui se répand aujourd’hui dans le milieu du konpa, et qui jette les mélomanes dans une certaine confusion eu égard aux titres à solliciter.

L’émission SIGNAL TROPICAL, animée par votre serviteur Jean-Louis Marc Onel, à partir de 7 heures de l’après-midi, s’est essayée à éclaircir ce phénomène en vue d’attirer l’attention de l’auditoire sur ce jeu auquel jouent nos musiciens.

La composition, exploitée par deux chanteurs, peut être prise pour un texte « marasa » dans la mesure où ce dernier est conçu par le même géniteur ou créateur. En outre, les chanteurs utilisent parfois le même registre et la même mélodie. Mais, cette démarche ne s’inscrit pas dans le cadre d’une interprétation ni dans celui d’une adaptation musicale.

L’émission SIGNAL TROPICAL a décelé trois titres, en rotation sur la bande FM, qui sont l’illustration de cette pratique : « KOUZIN/KOUZIN », « CHWA PAM/WOW » et « PREKOSYON/PAIX À SON AME ».

Le texte « KOUZIN » est à la fois sur un album de Le Kompa et sur celui de System band #1.  Le parlementaire musicien, qui aurait été le premier à acheter le texte, a fait sortir la chanson comme test pressing de son album à l’époque. Mais l’auteur de « KOUZIN », un certain Ernest,  avait aussi vendu le texte au chanteur de System Band # 1, Dabenz, au prix de mille dollars américains.

Dabenz, qui a pris connaissance de la sortie du texte qu’il avait en main, ne veut pas faire marche arrière parce qu’il avait déjà versé 600 U$ sur le texte. Advienne que pourra !, avait-il lancé en sortant lui aussi «  KOUZIN ». Résultat : deux chansons de même titre avec le même texte se croisent sur les ondes, mais les mélodies sont différentes.

2. Deuxième cas. C’est avec un texte de RESAN (ancien groupe de Djakout mizik) titré CHWA PAM. Cette même composition, on la retrouve avec MONEY G sous le titre de WOW. A qui appartient ce texte? Le keyboardiste Zazou, de son vrai nom Esaïe Augustin, était le maestro d’un groupe dénommé NU VO A, qu’il a créé  avec MONEY G et Fréo Jean-Baptiste. C’est Zazou qui a écrit ce texte, avec la collaboration de Money G, pour la préparation d’un album avec NU Vo A. Malheureusement, le groupe n’a pas fait long feu. Avec l’éclatement de DJAKOUT MIZIK en DJAKOUT#1, le groupe DJAKOUT MIZIK avait besoin d’un keyboardiste et c’est ZAZOU qui a comblé le vide. C’est pendant son passage dans le groupe qu’il a retravaillé la chanson avec Pedro, le chanteur vedette de DJAKOUT MIZIK. Mais l’aventure de Zazou avec eux n’a duré que trois mois.

Ayant rencontré Money G, Zazou voulait encore une fois travailler sur le texte avec Money G en prétextant que DJAKOUT MIZIK est sur le point de le faire sortir comme test pressing. Ils l’ont alors travaillé avec la même mélodie. C’est à ce moment que DJAKOUT MIZIK s’est transformé en RESAN et ce groupe dirigé par Pedro comme chanteur a lancé comme test pressing pour le groupe CHWA PAM,  le texte de ZAZOU. Surpris par la sortie de la chanson, Money G a donné la réplique en faisant sortir le même texte avec les mêmes bases musicales mais sous un autre titre WOW. A vous d’en tirer la conclusion !

3. Le troisième cas retenu pour vous, c’est avec les textes, PREKOSYON du groupe LEBEL JAZZ de Ralph Ménélas et le texte PAIX A SON AME du groupe Le Kompa.

Dans ce cas, il est question du maestro Ralph Ménélas qui avait donné à son ami Gracia Delva la chanson   intitulée « Paix a son âme », qui a d’ailleurs figuré sur un album du parlementaire musicien en février 2016. Peu après, M. Ménélas a formé son propre groupe et met sur un autre album, en décembre 2016, la même chanson qu’il a donnée à Gracia Delva avec pour titre « PREKOSYON ».  

D’où vient cette liberté pour qu’un seul texte musical possède deux  titres avec deux groupes ou artistes différents qui disent les réclamer de droit?

Jean-Louis Marc-Onel (Animateur de Signal Tropical)

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Actualités à la une

To Top