signal-logo

player-onplayer-on
ON AIR 24/24

Numéros de téléphone:
(509) 47.14.22.64 | +1.305.407.2119
Politique

Déséquilibre financier entre les candidats de l’opposition et ceux du pouvoir

Le chef de l’Etat a choisi la voie de la confrontation en décidant de créer ce Conseil électoral provisoire dont seulement 7 membres sur 9 ont prêté serment, a déclaré Me. André Michel. Les forces populaires, démocratiques et progressistes n’ont d’autres alternatives que celle de se mettre  sur le pied de guerre pour lutter contre le projet d’élections frauduleuses de l’administration Martelly/Lamothe, poursuit le dirigeant politique.

Me. André Michel a aussi fait savoir que le problème des élections n’est pas lié uniquement à la création d’un Conseil électoral provisoire. Le juriste dit croire que les rapports de forces économiques entre les candidats de l’opposition et ceux du pouvoir  sont déséquilibrés. Les concurrents électoraux proches de l’Exécutif liés à des activités criminelles génératrices de revenus seront plus aptes à financer leur campagne, selon Me. Michel.

A cet égard, le militant politique appelle à la poursuite du combat anti-Martelly. Deux manifestations sont prévues, les 14 et 18 mai, pour pousser le président de la République à la démission en vue de l’organisation d’élections générales, annonce-t-il.

Pour sa part, le ministre de la Communication, Rudy Hériveaux, garantit que l’Exécutif est résolument décidé à honorer les engagements contractés lors du dialogue politique et institutionnel tenu à l’Hôtel El Rancho.

Par ailleurs, le docteur Hériveaux, président du parti « Confiance », dit accueillir  favorablement la création de ce Conseil électoral provisoire qui, selon lui,  est un indice de la volonté du président de la République de respecter fidèlement l’accord d’El Rancho.  

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Actualités à la une

To Top