signal-logo

player-onplayer-on
ON AIR 24/24

Numéros de téléphone:
(509) 47.14.22.64 | +1.305.407.2119
Economie

BNC-Haïti : installation d’un nouveau conseil d’administration

Fernand Robert Pardo BNC

BNC-Haïti : installation d’un nouveau conseil d’administration

Les membres du conseil d’administration de la Banque nationale, sept jours après leur ratification au Sénat de la République, ont été installés, ce mardi 15 novembre 2016, dans leurs fonctions par le ministre de l’Économie et des Finances, Yves Romain Bastien.

Fernand Robert Pardo (président), Guy Marie Cazeneuve (vice-président), Angeline Renée Dominique (directrice générale), Marie Thérèse Marlaine Cyril (membre) et Hugues Bernard (membre) constituent le nouveau conseil d’administration de la Banque nationale de crédit, installé hier par Yves Romain Bastien.

Dans son allocution de circonstance, Fernand Robert Pardo, président du nouveau Conseil, confie que le souci principal du nouveau conseil est de continuer à faire fructifier la BNC.

Dans son intervention, le ministre de l’Économie et des Finances, Yves Romain Bastien,  adressé un tableau sombre de la situation socioéconomique du pays aggravée depuis  le passage de l’ouragan Matthew sur Haïti. Environ 1,4 million de gens sont presque sans-abris. Le Nord a connu des inondations. « La BNC doit faire en sorte que les ressources qui sont à sa disposition soient mieux utilisées au service de la nation », a souligné le grand argentier de la nation.

Par ailleurs, le ministre de l’Économie et des Finances a exhorté les membres du  nouveau conseil à ne donner du crédit qu’à ceux qui le méritent. « Une banque commerciale est une institution particulière », a rappelé le ministre. « On ne fait pas de crédit pour plaire aux gens, on ne fait pas de crédit politique. C’est par l’analyse qu’il faut accorder ou refuser un crédit », a conseillé Yves Romain Bastien.

Notons que le président du conseil d’administration sortant de la BNC, Yvon Guirand, a été présent à la cérémonie d’installation du nouveau conseil pour exprimer son attachement à la Banque nationale de crédit. « J’ai félicité ceux-là qui ont mis cette structure solide sur laquelle j’ai mis mes marques pour faire de la BNC ce qu’elle est aujourd’hui », a indiqué le président sortant, soulignant qu’il va laisser cette banque avec un bilan solide. « Quand je suis arrivé, j’ai trouvé des profits autour de 490 millions de gourdes, et quand j’ai pris la commande j’ai obtenu des profits de plus d’un milliard de gourdes », s’est fièrement réjoui M. Guirand.           

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Actualités à la une

To Top