signal-logo

player-onplayer-on
ON AIR 24/24

Numéros de téléphone:
(509) 47.14.22.64 | +1.305.407.2119
Education

Les nouveaux dirigeants de l’UEH

Les nouveaux dirigeants de l’UEH

Les membres du Conseil de l’université d’Etat d’Haïti ont procédé à l’élection de Fritz Deshommes, Hérold Toussaint et Jacques Blaise, le mardi 17 mai, pour prendre les rênes de l’UEH. Élu à la veille de la fête de l’Université et du Drapeau, ce nouveau trio assurera la gestion de l’Université d’État d’Haïti (UEH) pour les quatre prochaines années.

Dans ses premières déclarations, le nouveau recteur a fixé ses priorités : enclencher le processus d’institutionnalisation de l’UEH et obtenir l’adoption de la loi organique devant réglementer le fonctionnement de celle-ci. Pour une nouvelle UEH, Fritz Deshommes prévoit de « mettre à exécution le plan stratégique de l’UEH, élaboré en 2011, qui entrevoit, entre autres, d’améliorer les conditions de travail des professeurs et du personnel administratif. L’avenir des étudiants est aussi une de nos priorités car, bien souvent, ils sont hantés par l’inquiétude du lendemain », a-t-il assuré. Augmentation de salaire du personnel administratif, modernisation des cursus, amélioration des conditions de travail des professeurs, entre autres, sont autant de défis qui attendent le nouveau recteur.

Quant à l’autre poste de vice-recteur aux affaires académiques, il existe encore un flou. Du retrait de sa candidature à l’incertitude sur son élection, Jacques Blaise, ancien doyen de la faculté d’agronomie, fait durer le suspense. « La communauté a décidé. Moi je vais réfléchir », a-t-il tranché. Élu à 12 voix, le professeur Blaise a jusqu’à « l’installation du nouveau conseil exécutif pour signifier par écrit à la commission électorale son abandon du poste, s’il veut être pris au sérieux », a tranché le président de la commission électorale.

Le siège du rectorat semble toucher à sa fin. L’un des porte-paroles du Conseil de l’université, Réginald François, a fait savoir que le rectorat de l’UEH a reçu un exequatur du parquet de Port-au-Prince pour l’exécution du jugement en déguerpissement prononcé en leur faveur. Toutefois, selon lui, le Conseil entend accorder un délai raisonnable aux étudiants occupant le rectorat actuellement pour qu’ils laissent les locaux de leur propre chef.

Source :Le Nouvelliste

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Actualités à la une

To Top