signal-logo

player-onplayer-on
ON AIR 24/24

Numéros de téléphone:
(509) 47.14.22.64 | +1.305.407.2119
Education

Une première journée d’examen très mouvementée au début

Une première journée d’examen très mouvementée au début

Comme prévu les examens du baccalauréat unique ont démarré ce lundi 27 juin 2016 sur toute l’étendue du territoire de la République d’Haïti. Plus de deux cent mille (200 000) candidats ont passé leur premier examen. Philosophie le matin, biologie l’après-midi. Les premières informations et le constat fait dans différents sièges et centres laissent croire que le début des examens était difficile pour les candidats non validés. Beaucoup d’incidences majeures ont été observées par les journalistes. Mais pour les autorités du MENFP, c’est une journée bien réussie.

 

Tôt ce matin, avant l’entrée des bacheliers dans les centres d’examen, on pouvait remarquer à la rue Capois devant le lycée du Cent cinquantenaire plus connu sous le nom de lycée de Jeunes filles des barricades, des pneus enflammés, signe de mécontentements de plusieurs candidats rejetés. C’était aussi le cas dans beaucoup de villes de province notamment, dans la métropole du Sud’ Est. Heureusement, la police n’avait pas pris du temps pour intervenir efficacement.

Plus de trente minutes après neuf heures, des candidats à fiche non scellée, des élèves non validés pour une raison valable ou non, des directeurs d’école » agités ont envahi les locaux de la Direction départementale de l’ Ouest (DDEO) où il y avait un employé qui était chargé d’apposer des sceaux sur les fiches de certains candidats victimes de la négligence de l’Etat. On reproche aux responsables concernés du ministère de l’Education nationale et de la Formation professionnelle d’avoir livré les fiches trop tard cette année aux différentes directions d’école.

A la vérité, ces difficultés se répètent depuis quelques années aux examens du baccalauréat. Elles évoluent avec le niveau d’immoralité et d’amoralité dans notre société. Même quand les examens officiels n’étaient pas encore annulés au niveau de la classe de première, les motifs de non-validation des candidats étaient multiples et fondés : élèves non admis en 9e Année retrouvés en classe supérieure, élèves de première non admis en seconde, élèves en terminale avec une fausse attestation du bac I, candidats issus d’écoles non enregistrées ou non reconnues par l’État, élèves en première alors qu’ils n’ont pas encore au moins trois ans depuis qu’ils ont réussi en 9e… 

Malgré tous ces impacts signalés, à en croire certains responsables de centre, la première journée des examens s’est bien déroulée. Les épreuves ont démarré plus ou moins à l’heure pour les candidats non confrontés à des difficultés. Les directeurs de centre, les superviseurs et les surveillants étaient ponctuels. Mais dans beaucoup de centres, des surveillants dotés de leur lettre d’affectation ne pouvaient pas retrouver leur nom sur les listes à la disposition du chef ou de la cheffe du centre.

 

La première épreuve de la première matinée mouvementée est la philosophie. Pour presque tous les candidats rencontrés pendant la pause, y compris certains candidats à problèmes habilités à composer dans un centre spécial logé au lycée Toussaint Louverture, l’examen était à leur portée et conforme au programme vu en classe tout au cours de l’année. Pour cette première journée des examens du baccalauréat unique, il faut souligner que plusieurs cas de tricherie ou de fraude ont été enregistrés.

A l’instar du département de l’Ouest, ce sont les Directions départementales aidées d’inspecteurs délégués qui ont lancé les examens dans les différents sièges et centres d’examen de leurs arrondissements et de leurs communes. Avant de démarrer les examens, les responsables ont prodigué de très bons conseils aux candidats concernant surtout le non-usage du téléphone portable en salle d’examen.

L’un des candidats interrogés à la pause entre les deux examens a indiqué : « la philosophie n’était pas difficile. Il y avait des sujets de dissertation et une étude de texte. Moi j’avais choisi cette dernière ».

Les candidats, qui n’ont pas caché leur satisfaction pour la première matinée bien que mouvementée au début, souhaitent que toutes les épreuves se déroulent bien jusqu’à la fin des examens du baccalauréat fixée au 30 juin en cours. Bon succès à tous les candidats !

Pierre Josué Agénor CADET

Photo: Lesly Dorcin

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Actualités à la une

To Top